bebe2

Crédit photo AFMB 

Jeune parent, on te donnera des milliers de conseils pour être un "bon" parent, un parent "dans le vent", un parent "manager", un parent "épanoui", "attentif", "bienveillant" et plein d'autres adjectifs fabuleux ou effrayants. 

Je vais te décomplexer de suite : tu vas te lourder. Et une fois que tu l'accepteras, tu verras comme c'est déjà plus facile d'être parent.

Tu vas simplement devoir faire des choix sur ta Do Liste du parent presque parfait.

 

Moi par exemple, j'ai désiré si fort allaiter que j'ai surpassé la douleur d'un nourrisson qui ne savait pas téter et qui me martyrisais. Réunions maternantes, sages femme, marraines de lait... Sans te mentir, j'ai tout donné. 

J'aurais pu passer au biberon ; après tout j'ai grandi avec et je vais bien. Mais je voulais allaiter ma fille, c'était mon job principal, mon idéal. Le number one de ma Do List. 

 

Par contre je n'ai pas persévéré quand ma fille de 20 jours m'a clairement fait comprendre qu'elle ne souhaitait pas être massée. Au milieu de plein d'autres bébés en extase, tous relaxés, la mienne râlait et repousser mes mains de tout son corps. J'étais très déçue. J'avais eu l'occasion de feuilleter des livres sur l'art du massage d'un nouveau né et tout ça me parlait bien. Je suis repartie de la séance avec mon petit boulet tout excité et un constat sans appel de la part de la sage femme : "votre bébé n'aime pas les massages, laissez tomber". 

Si j'avais su ...

5 ans plus tard, j'ai rencontré Françoise. Françoise, elle, "a tout donné" aux massages de ses bébés. Elle a rejoint depuis l'Association Française de Massage pour Bébé (AFMB) et milite avec passion et conviction pour que se transmette l'un des plus beaux moyens de communication entre parents et enfants. Quand elle en parle, c'est un monde qui s'ouvre à vous. 

 

masser_son_bebe

Crédit photo AFMB 

 

Je lui ai dis que ma fille n'était pas un nourrisson qu'on pouvait masser ; j'ai lu dans ses yeux qu'elle avait un pincement au coeur. A-t-elle pensé à cet instant que j'avais renoncé trop tôt ? Qu'il aurait fallu trouver une autre approche, comme poser mes mains simplement, juste pour l'habituer au toucher ?

Nous avons eu l'occasion d'en reparler et j'ai compris qu'il ne s'agissait pas seulement d'apprendre des mouvements de massage. Il s'agissait avant tout de communiquer avec son bébé, de décrypter ses besoins, de trouver la clé qui ouvrait la porte entre son monde et le nôtre. Pour aujourd'hui mais aussi pour les années qui suivent, lorsque votre enfant grandi et que la relation connaît des points de rupture.

J'étais une vieille maman pour ce nourrisson jamais massé mais je suis aussi le jeune parent d'une petite fille de 5 ans avec qui ça coince de plus en plus. Après cette discussion, j'étais impatiente de vérifier qu'il n'était pas trop tard et que ma naine et moi pouvions nous reconnecter comme à l'époque de l'allaitement.

Pour ne pas la brusquer, j'ai utilisé le jeu que Françoise m'avait expliqué : parler de l'humeur du temps, ou du temps de l'humeur, je ne sais plus. Chaque humeur étant un élément du temps, il fallait l'interpreter sur son corps : la pluie du bout des doigts, le vent léger sur les bras, la tempête qui tourne sur le ventre et le soleil qui l'enveloppe chaleureusement. A chacun d'interpreter ce jeu, de trouver sa recette.

Ma fille s'est complètement laisser-aller au jeu, puis au toucher. L'effet recherché fut instantané : elle m'a raconté toutes ses pensées, détendue ; j'étais à l'écoute, détendue autant qu'elle. 

 

Voici un copié collé honteusement pris sur le site de l'association, mais ils l'expliqueront mieux que moi, sinon il y a des ateliers partout en France :  http://www.massage-bebe.asso.fr/ou-apprendre-le-massage-pour-bebe,3

 

Le massage bébé crée une interaction qui :

  • Favorise la Communication verbale/ non verbale
  • Enrichit le lien d’attachement
  • Développe l’ouverture sur le monde et la confiance
  • Met en jeu tous les sens

Chaque massage peut stimuler :

  • Les systèmes circulatoire et digestif
  • Les systèmes hormonal et immunitaire
  • La coordination et l’équilibre
  • L’apprentissage et la concentration
  • Le développement musculaire et la croissance
  • L’éveil du corps et de l’esprit

Les parents peuvent observer chez leur bébé le soulagement de certains maux :

  • Coliques, gaz, constipation.
  • Congestion, tensions.
  • Poussées dentaires…

Le massage permet la relaxation du bébé qui :

  • Améliore son sommeil (régulation rythme jour/nuit)
  • Est plus souple et tonique
  • Régule mieux ses états de conscience
  • Est plus calme et est capable de se calmer seul
  • Réduit son taux d’hormones de stress

Pour les parents :

  • Valorisation des compétences parentales (amélioration de la confiance en soi.
accueil, découverte, compréhension et allaitement du nouveau-né facilité).
  • Socialisation (le partage et l’échange avec d’autres parents diminuent le sentiment d’isolement).
  • Sentiment de bien-être (diminution des hormones liées au stress).
  • Moments privilégiés avec son bébé et découverte de son langage corporel.
  • Renforcement de la relation: favorise le Lien d’attachement (odeur, regard, empathie, sécurité, chaleur, amour, et continuité du contact/grossesse)
Ces éléments contribuent à réduire le risque de dépression post-partum.

Pour la famille :

  • Renforcement de la relation (parents/enfants, fratrie)
  • Soutien des liens intergénérationnels
  • Adaptation du massage pour bébé à l'enfant plus grand

Pour notre société :

  • Diminution de la violence par la promotion du toucher sain et nourrissant, de l’écoute des besoins et du respect de l’enfant (1975 travaux de James W. Prescott un neuro-psychologue du National Institute of Health « L’origine de la violence provient du manque de toucher dans les jeunes années »)
  • Moins de maladies, moins de médicaments
  • Plus de respect et d’empathie pour l'être humain dans sa globalité
  • Plus de respect pour notre planète...

PicMonkey Collage carte visite (2)